Nos symptômes et nos maladies en disent long sur nos traumatismes

 

Beaucoup souffrent de maux inexplicables par les médecins. Avez-vous pensé aux traumatismes que vous avez vécus durant vos nombreuses existences? Les abus, les états de choc, la famine, la misère, les abandons et les pertes d'êtres très chers, les guerres... sont mémorisés dans notre chair et dans nos cellules. Le savoir ne suffit pas à nous en libérer en un coup de baguette magique mais cela nous aide à prendre la décision de nous décrocher de ces informations mémorisées.

 

Traumatisme signifie que je vis une situation de menace existentielle et que je ne peux ni fuir ni me battre. Je suis gelé et avec moi tout le corps et toutes les sensations.

Souvenez-vous l’explication que j’avais donnée sur la structure de l’âme – à relire ici.

L’état figé vient du fait que lorsque nous sommes devant un évènement qui nous fait très peur, nous faisons le mort. Dans cette position, une part de nous-mêmes reste figée même si nous recommençons à marcher. Nous re-fonctionnons mais cette part figée le reste tant que l’évènement traumatique  n’est pas digéré. Une part de l’âme n’est plus reliée à l’essence divine, c’est à dire à la vitalité. Chaque fragment d’âme figé est un manque de vitalité pour une personne. Le manque de vitalité fait descendre la joie, l’envie de vivre, le courage etc.

Depuis deux ans, je me suis beaucoup intéressée à ce phénomène et évidemment à travers mes clients vivant de grandes souffrances.

Je sentais qu’il devait y avoir un moyen d’aller chercher les traumatismes mémorisés au fond du corps.

Pendant mes recherches - je reçois ces informations par messages - j’ai compris que la plupart de nos douleurs, particulièrement celles des jambes, du dos, des épaules, des intestins viennent du fait que nos traumatismes sont encore mémorisés au fin fond de nos cellules jusqu’à leur noyau.

Par exemple, une mauvaise circulation dans les jambes (les pieds ont tendance à bleuir, les jambes lourdes, les amas de graisse…) est liée à des traumatismes de l’ordre de la maltraitance sexuelle, souvent chez les femmes.

Les tissus corporels sont des sortes de réservoirs où sont accumulées les expériences traumatiques.

Ces mémoires sont très profondes d’où le terme énergies cristallisées ou encroutées. Imaginez les symptômes qui en découlent. Elles sont très difficiles à faire bouger. Elles sont profondément fixées dans nos chairs.

Les massages et les cures de désintoxications donnent du bien-être sur le coup mais cela ne dure pas.

L’être humain est fortement et profondément traumatisé.

La plupart des traumatismes qui le font souffrir ne sont pas conscients car ils ont été aussi vécus dans d’autres existences.

Ceux vécus dans notre vie actuelle sont la plupart en résonnance avec les plus anciens.

C’est ce que l’on appelle la roue du Karma. 

L’énergie de ces traumatismes nous empêche de nous relier à notre mission de vie ou d’âme, c’est à dire rend le réalignement difficile.

Comprenez que plus nous avançons dans la vie, et plus ces énergies s’accumulent.

Bien des symptômes que nous disons »normaux » avec l’âge ou avec la ménopause » et bien sont en fait une accumulation d’évènements non digérés, de traumatismes mémorisés. De nombreux symptômes sont reliés à des traumatismes que nous avons vécus dans d'autres existences. Ceux que nous vivons dans notre vie actuelle rentrent en résonances avec ceux du passé. nous avons aujourd'hui la l'aide et le soutien pour nous dissoudre de leur mémoire.

Le monde souffre. Il reflète nos propres souffrances.

L’énergie guerrière de notre monde reflète nos guerres intérieures.

 
Les Grands Maîtres disent :« Lorsque vous cesserez de croire que vous devez vous battre pour vivre, la guerre dans le monde cessera". Nous vous envoyons beaucoup de forces pour que vous puissiez vous libérer à ce que vous vous accrochez. Ouvrez-vous à de nouvelles méthodes et croyez à la libération de la souffrance. Changez vos convictions, sortez de vos concepts établis. Depuis longtemps notre projet est de faire de la terre une planète de paix et d’amour. Cessez de croire qu’il est nécessaire de souffrir pour apprendre. Car nous vous le disons, vous vivrez sur terre d’une façon naturelle, reliée à la vraie nature de votre âme.

Ne restez pas penché sur vos processus. Aujourd’hui vous avez toutes les chances de dire adieu à ce qui était et d’entrer dans un monde de paix. La force est là pour tout le monde, pour chacun d’entre vous, absolument chacun. Nous vous envoyons cette force.»

Ce message est une aide pour que nous puissions nous aider à nous décrocher du Karma.

Le Karma est une croyance qui nous a gardé pendant de nombreuses existences dans sa roue.

A chaque incarnation, nous oublions que le Karma est un programme qui nous fait croire que les âmes viennent sur terre pour évoluer.

 
Mais les âmes sont pure lumière et pur amour.

Elles n’ont rien à apprendre ou à développer.

Souvenez-vous que nous recevons beaucoup de force pour nous libérer de nos croyances et de nos concepts. Encore bien des gens croient qu’il est nécessaire de souffrir pour apprendre.

Les Maîtres disent que ce temps est révolu. Le bonheur est possible pour nous tous. Nous sommes soutenus pour nous aider à nous dissoudre de ce que nous avons cru. Nous sommes aidés à ouvrir notre esprit à une énergie qui nous est encore inconnue notre civilisation. Pour cela il est demandé de faire notre part de travail :

1 – Reprendre notre droit de choisir – le libre arbitre

2 – Soigner nos dépendances et nos maladies de façon naturelle – les médicaments tuent notre possibilité à atteindre la pleine conscience.

3 – Avoir le courage de nous occuper de nos traumatismes.

4 – Même si nous avons un traitement médical, parallèlement, s’ouvrir aux méthodes dites de Lumière.

Chaque maladie, chaque symptôme, chaque accident est un signal que l’âme nous envoie, pour nous réveiller et ainsi nous décider à retrouver le chemin vers nous-mêmes.

Ces nouvelles portes du savoir qui s’ouvrent à nous sont pour certains très difficiles à comprendre. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi ils ne vont pas bien du tout. Le malaise n’est pas une punition mais un appel au changement.

Changer sa façon de se nourrir, de respirer, de se tenir, de croire, de parler, de regarder, de penser, d’agir… et surtout être avec soi et non contre soi.

La plupart des maladies sont un signe qu’une personne abuse d’elle même. Ce sont ces habitudes qui sont à changer.

 
Ne regarde plus ce qui ne te fait pas du bien - Va vers ce qui te fait du bien

Dis que tu es décidé à vivre ce qui te fait du bien

Feel LoveLoveLove

Avec le sourire

Carole

 

IntensivWorkshop am Sonntag, den 13. Oktober 2019

Deinen freien Willen im vollen Bewusstsein leben

von 10 bis 14 Uhr

Info hier


Nos symptômes et nos maladies en disent sur nos traumas

Lire article